Les Haton, Hatton célèbres

Page d'accueil | Présentation | Pour en savoir plus sur les Hat(t)on | Les Haton, Hatton célèbres | Hattonchâtel  et  Hattonville | Mes cousin(e)s sur le web | Réunion familiale Haton, Hatton 2002 | Cassette et CD Vidéo

  • Haton, né vers 760. Nommé par Charlemagne en l'an 800 évêque de Reichenau (île allemande du lac de Constance, foyer d'érudition à l'époque carolingienne.  Sa tombe  se trouve dans l'une des deux églises de l'île. La pierre tombale mentionne: Aeton (Haton en latin), avec une inscription en bas: Carlos Magnus (Charlemagne).


  • Hatton, né vers 800, décédé en 870. 29ème évêque de Verdun (55) qui a siégé de 847 à 870. De famille illustre, (vraisemblablement la même que ci-dessus), il suivit la Cour de l'Empereur Lothaire 1er (petit-fils de Charlemagne) et s'y concilia l'estime et l'affection de Lothaire II son fils. Il se retira néanmoins au monastère de St Germain. Ce prélat fut pourvu de l'évêché de Verdun en 847. Il enrichit son Église en donnant aux évêques ses successeurs une partie du Comté de la Voivre de son patrimoine. Il fit bâtir une forteresse sur une haute colline à 6 lieues de Verdun et à 3 lieues de St Mihiel et l'appela de son nom: Hattonchâtel. Il fit rebâtir une église et y mis un bras de St Maur, l'un de ses prédécesseurs (2ème évêque de Verdun). Le village d' Hattonville à été construit à la base de l'éperon fortifié d' Hattonchâtel pour y loger les employés du château. Hatton était connu pour sa charité envers les pauvres. Par testament, il donna cette terre aux évêques ses successeurs qui en jouirent jusqu'au 16ème siècle. La terre et les 22 villages qui en dépendaient furent dénombrés de cet évêché. Le corps de l'évêque Hatton fut enterré à St Vannes, proche de celui de Hiduin son prédécesseur et transféré depuis dans un autre lieu de ce monastère, le 7 mai avec celui du même Hiduin.  (extrait de "Histoire ecclésiastique et civile de Verdun" de l'historien N. Roussel)




N'oublions pas que, pour l'Église catholique, le célibat des prêtres, bien que déjà prévu à partir du VIème siècle, ne fut véritablement imposé au Clergé qu'en 952 après le concile d'Augsbourg. Le pape de l'époque Adrien II (867-72) était marié. Le mariage devint interdit mais pas la procréation. Les hommes d'église avaient donc une descendance.



  • Hatton Dominique, Seigneur de Domjulien, né vers 1520, demeurant à Rambervillers (88), conseiller apostolique et privé de Charles III, duc de Lorraine, agent ducal en Cour de Rome et secrétaire de Charles de Lorraine, évêque de Metz, auditeur de la chambre des comptes de Lorraine, anobli le 14/12/1584


  • Hatton Richier, Frère du ci-dessus, demeurant à Rambervillers (88), canonnier à l'arsenal de l'artillerie du duc de Lorraine à Nancy (54), anobli le 14/12/1584.


  • Hatton Charles, né vers 1570, anobli par le duc de Lorraine

  • Hatton Claude, chanoine de Toul (54), anobli par le duc de Lorraine

  • Hatton Didier, de Rambervillers (88), anobli par le duc de Lorraine

  • Hatton Guy, receveur d'Epinal (88), anobli par le duc de Lorraine


  • D'autres ? …….

Armoiries officielles des Haton, Hatton de Lorraine, datant de 1584

Armoiries des Hat(t)on

de Lorraine

Les Haton, Hatton de Lorraine

Base de données

Les Haton, Hatton de Lorraine
Armoiries d'Hatton châtel au temps de l'Evêque Hatton